Journée d’étude cartographie 3 mars 2016

Patrimoine bâti et aménagement du territoire : la cartographie comme outil ?

Journée d’étude autour des inventaires des architectures de terre et de pisé sur la région Auvergne-Rhône-Alpes

3 mars 2016 13h30 – 18h

à l’École Normale Supérieure de Lyon – Site Descartes, salle F 106, 15 parvis René Descartes, 69342 Lyon (Métro Debourg)

Des premiers Corpus d’Architecture Rurale à l’Inventaire Général du Patrimoine, de nombreuses recensions du patrimoine bâti se sont succédées sur le territoire de la région Auvergne-Rhône-Alpes. A partir des années 1980, une partie de ces recensions a eu pour objectif spécifique l’inventaire du bâti construit en terre crue ou selon la technique du pisé (qu’il soit de terre, de béton ou de mâchefer).

Plus récemment, des démarches parallèles d’inventaire et de recensement de ce patrimoine ont été lancées sur le territoire régional, expérimentant différents outils et méthodes de collectes de données, basés sur l’usage de systèmes d’information géographique et sur la participation des acteurs locaux à différentes échelles. Leurs porteurs semblent également s’engager dans des démarches visant à dépasser le diagnostic du bâti existant, pour les inscrire dans une perspective d’action territoriale (politiques d’aménagement des territoires, urbaine et patrimoniale (AVAP par exemple)).

Ces inventaires semblent en effet pouvoir apporter une autre lecture des bâtis vernaculaires qui émaillent les paysages régionaux, nous renseignant sur les mondes sociaux, économiques et politiques qui les ont construit, et fournissant des bases pour la discussion sur leur aménagement.

Il apparaît alors nécessaire de partager les expériences en cours, afin de réfléchir à l’intérêt et aux modalités d’une approche transversale de ces inventaires et recensements. Est-il possible/souhaitable de pouvoir les regrouper pour avoir une vision d’ensemble du bâti en pisé sur le territoire régional ? Dans quel objectif ? Peut-on favoriser cette transversalité tout en préservant les spécificités de chaque démarche ? Selon quels critères ? L’outil cartographique peut-il porter cette transversalité ?

Objectifs :
– Faire le point sur les démarches d’inventaire et de recensement des architectures de terre et de pisé en région Auvergne-Rhône Alpes
– Échanger autour de l’intérêt de leur mise en valeur et des conditions de leur appropriation et de leur intégration dans des politiques publiques
– Définir les conditions, critères et possibilités d’une transversalité dans les inventaires et recensements cartographiques