Cartographies

Le bâti ancien en pisé a été étudié et identifié dans plusieurs études comme un patrimoine remarquable de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Il nous est cependant apparu qu’il restait aujourd’hui complexe de quantifier de manière précise l’étendue, la diversité et les différentes modalités de gestion de ce patrimoine. Les démarches de recensement du bâti ancien en pisé réalisées jusqu’à présent développent en effet plusieurs axes de lecture, se partageant entre relevés à vocation de connaissance et de valorisation et recensements intégrés dans des démarches englobantes, liant patrimoine et aménagement des territoires.

Il nous semble ainsi important de pouvoir développer une approche transversale de ces recensements, pour avoir une vision d’ensemble du bâti en pisé sur le territoire régional. Il s’agit à la fois de les regrouper et de créer des synergies entre leurs porteurs, en allant à leur rencontre. Il s’agit ensuite de les compléter par de nouvelles enquêtes, à différentes échelles géographiques et institutionnelles.

L’activité de cartographie menée dans le cadre de ce projet s’articule ainsi entre différentes activités :

  • un repérage et une cartographie des ensembles architecturaux et des sites construits en pisé bénéficiant d’une protection à l’échelle régionale, en lien avec les instances de gestion régionales des espaces protégés (STAP, Monuments Historiques, Services de l’Inventaire Général)
  • un repérage et une cartographie collaborative des sites remarquables sur le territoire d’Isère Porte des Alpes permettant de développer et d’échanger autour de méthodologies d’identification d’analyse et de gestion qui puissent être reproductibles
  • un séminaire de recherche autour des enjeux d’une telle entreprise cartographique.

L’ensemble de ce travail de connaissance et de cartographie du bâti ancien en pisé permet d’en détailler mieux l’étendue et d’ouvrir la discussion sur les enjeux de sa préservation. C’est le travail qui a été réalisé dans un second temps afin de comprendre comment était aujourd’hui géré ce patrimoine, ainsi que les enjeux dont il était porteur pour les acteurs locaux. Un travail de réflexion a ensuite été engagé pour tenter de comprendre comment répondre à ces enjeux.