Analyse du recensement des organismes publics concernés par la préservation et la réhabilitation du bâti ancien en pisé

Les structures concernées

Le recensement donne à voir que de nombreux organismes publics sont concernés par la préservation et la réhabilitation du bâti ancien en pisé. Ceci ne signifie cependant pas qu’ils mènent des actions spécifiques sur cette thématique, mais indique le fait qu’au travers de leurs actions ils l’intègrent ou pourraient l’intégrer.

Nombreuses thématiques liées au bâti ancien en pisé
L’étude des différents organismes permet d’observer la diversité de thématiques par lesquelles ils sont en lien avec le bâti ancien en pisé. On peut citer :
– la valorisation du patrimoine (sensibilisation et tourisme)
– la recherche et le développement
– l’habitat
– la rénovation énergétique
– la construction écologique
– la formation, l’enseignement
– l’assistance à la construction et plus particulièrement à l’auto-construction
– le développement territorial (services d’urbanisme et d’architecture)
– les projets patrimoniaux
Il est important de noter que ces thématiques, bien que toutes en lien avec le bâti ancien en pisé, ne nourrissent pas forcément des problématiques convergentes. On pourra noter par exemple la difficulté de trouver un terrain d’entente entre les politiques patrimoniales et les politiques de rénovation énergétique.

Différents types de structure
On observe différents types de d’organismes publics en lien avec le bâti ancien en pisé. On peut citer :
– des établissements publics (ministères et services déconcentrés, entités territoriales, …)
– des sociétés placées sous contrôle de l’Etat
– des établissements d’enseignement et de recherche
– des associations
– des fédérations
– des fondations déclarées d’intérêt public
Cette diversité traduit différents modes de fonctionnement, et également différents types d’acteurs. On trouve en effet des professionnels de la fonction publique, des professionnels privés organisés en fédérations ou en association pour mener à bien des projets spécifiques, des professionnels du monde associatif et des bénévoles du monde associatif.
On note également une hiérarchisation de certaines structures avec une déclinaison territoriale de leurs services.

Présence des organismes sur le territoire

Pour ce projet, puisque implanté sur le territoire Isère Porte des Alpes, il est intéressant de questionner la présence directe ou non des organismes recensés sur le terrain.

Sont directement présents les organismes publics et structures suivants :
– les services de la communauté de communes de la CAPI et ceux des Balmes Dauphinoises
– les services communaux
– les services du GPRA Nord-Isère Durable
– les services du CDDRA Isère, Porte des Alpes
– la Maison du Patrimoine de St Chef
– le Musée de Bourgoin-Jallieu
– un guichet Espace Info-Energie à Bourgoin-Jallieu
– l’association des Amis du Musée de Bourgoin-Jallieu
– le GRETA de Bourgoin-Jalieu
Il est donc intéressant de noter que sur ce territoire est déjà présent nombre de structures représentant des thématiques différentes (urbanisme et architecture par le biais des services communaux et intercommunaux, patrimoine, énergie, …). À l’échelle territoriale supérieure sont présents d’autres organismes qui complètent ce panel.